Genèse du projet

 Bien Vivre en Bretagne Romantique (BVBR) est un groupe citoyen d’entraide créé en mars 2020  durant le confinement. Constituée en association en août 2020, l’idée fondatrice de BVBR est de  s’appuyer sur les énergies citoyennes pour aller vers une véritable stratégie de développement  local en collaboration avec tous les acteurs du territoire volontaires dans des domaines aussi  variés que l’environnement, la consommation durable et le bien-vivre. 

Dans un premier temps, ce groupe d’entraide s’est constitué de manière informelle pour ensuite  se matérialiser à travers un groupe Facebook.  Aujourd’hui ce groupe fédère plus de 2200 abonnés habitant le bassin de vie de la Bretagne Romantique. Le deuxième axe a été l’organisation d’un marché ambulant qui a permis à plusieurs producteurs  de proposer et commercialiser leur marchandise malgré le confinement et aux habitants de  profiter de produits locaux qui étaient livrés près de chez eux. 

Dans un deuxième temps, un groupe de réflexion d’une trentaine de personnes réunissant des  élus, des représentants d’associations, du milieu culturel et civil s’est constitué pour prolonger la  dynamique de BVBR à travers un projet de territoire porté par les citoyens visant à réinvestir le  local. Bien Vivre en Bretagne Romantique souhaite par ses actions donner aux habitants la  possibilité d’investir leur milieu de vie et de donner sens au “vivre ensemble”, comme une véritable philosophie de vie.

Une philosophie au service d’un projet

“Bien Vivre” est un projet en soi. Il s’entend au sens du “Buen vivir” d’Amérique du sud qui définit un art de vivre incluant la qualité du cadre de vie dans tous les projets. L’idée est de participer à développer un sentiment autochtone en imaginant de nouveaux modes de vie en phase avec les grands enjeux du 21ème siècle sur notre territoire. Il s’agit de redécouvrir et d’entretenir ce lien qu’ont toutes les populations avec le milieu de vie qui abrite, protège et nourrit. La philosophie du “Buen Vivir” propose un cadre à chacun des projets dans lequel le dénominateur commun est le territoire et le milieu de vie partagé, avant les idées qui divisent.

Les grandes lignes de nos intentions

  • Relier les différents acteurs du territoire entre eux, les habitants avec leur milieu de vie, compléter la cohérence de chacune des initiatives entre elles pour dessiner les manières d’habiter son territoire demain.
  • Amplifier à partir des initiatives locales existantes, mutualiser, mettre en place de nouvelles collaborations.
  • Renforcer en participant au fléchage de la production alimentaire de nos bassins de vie sur la consommation de ses habitants dans une perspective de souveraineté alimentaire. Renforcer le sens des responsabilités des habitants que la qualité de leur milieu de vie, du paysage, de l’eau, du sol et de l’air. La qualité de ce qui nous relie au monde qui nous entoure ( lien social, lien nature, biodiversité, environnement)
  • Innover en imaginant des actions concrètes sans limiter les champs d’investigation. Ne se donner aucune limite dans ce que l’on imagine pour demain pour favoriser le bien vivre à l’échelle du bassin de vie.

Les objectifs de BVBR

  • Développer un réseau de citoyens mobilisés sur les projets locaux
  • Accompagner le territoire vers une meilleure résilience alimentaire
  • Soutenir et amplifier toutes formes de projets d’organisation collective sur le territoire en faveur des transitions écologiques, économiques et solidaires
  • Être un vecteur d’information et d’accompagnement sur les initiatives portées par les citoyens
  • Favoriser le partage des savoirs, des biens et des compétences afin de créer ou renforcer une culture commune entre les citoyens et les acteurs du territoire 
  • Valoriser les potentialités du territoire, notamment dans le domaine de l’économie sociale et solidaire  (ESS) et le cadre de vie

2020 : l’année de lancement

Marché ambulant  hebdomadaire :  Un premier marché ambulant a été organisé durant le premier confinement, d’avril à juin 2020. Il a été très plébiscité malgré la rapidité de la mise en place de l’action et son côté « artisanal ». Fort de cette première expérience positive, BVBR a souhaité relancer le marché ambulant après la création officielle de l’association en septembre 2020. Le deuxième confinement en novembre 2020 a été le déclencheur de la remise en route du marché. En décembre 2020, une trentaine de producteurs locaux étaient représentés sur le marché, plus de 200 adhérents parmi les habitants, une commande + livraison par semaine est organisée et 12 lieux de retraits différents sont assurés (6 lieux 1 semaine et 6 autres lieux l’autre semaine).

Organisation d’un pique-nique citoyen en juillet 2020 : Il a permis de rassembler une cinquantaine de personnes en présence de producteurs sur l’espace communal de la Chapelle-aux-Fitzméens. Des ateliers et animations ont été proposés (découvertes des plantes médicinales locales, intermèdes musicaux…) et cette journée estivale a permis d’échanger sur les projets et perspectives de l’association.

Le marché de noël : A l’occasion du 2ème confinement, alors que les fêtes de Noël approchaient, il a été décidé de mettre en place un marché de Noël virtuel, local et solidaire, permettant aux créateurs, artistes et artisans du bassin de vie de proposer leurs productions  aux habitants de la Communauté de Communes (350 propositions émanant de plus de trente créateurs/artisans). Les commandes étaient passées sur le portail BVBR et livrées dans l’un des 18 points de retrait répartis sur le bassin de vie. Les portraits des vendeurs ont été publiés sur le portail BVBR tout au long du mois de décembre afin de leur permettre de mieux se faire connaître sur le territoire. 

Valorisation des acteurs, expériences, potentiels et initiatives : Dès mars 2020, le collectif BVBR a entretenu des liens avec les habitants et acteurs du territoire via une page de réseau social et un site internet servant de « portail » d’accès vers des informations utiles et pratiques compte tenu des événements particuliers. A ce jour, le groupe Facebook compte plus de 2200 participants. Le portail BVBR est alimenté régulièrement par des portraits de territoire, producteurs, artisans mais aussi des dossiers sur l’écologie du territoire ou le chemin de l’eau en Bretagne Romantique.

Perspectives 2021

Marché ambulant : l’idée est de le pérenniser en améliorant l’offre de produits et le service en développant les points de distribution. Les axes de développement seraient aussi la mise en place d’un système de conditionnement durable et le développement d’une offre en plats préparés à base d’ingrédients locaux.

La Grande Traversée de Bretagne Romantique : une grande boucle à imaginer à partir du réseau de sentiers déjà existant, ayant pour ambition de relier les différents milieux et espaces remarquables du territoire en collaboration avec les différentes associations  qui à travers leur activité, randonnée, découverte naturaliste, activité sport nature ont vocation à en promouvoir toutes les richesses. La GTBR est un outil à multiples facettes qui va permettre la promotion  des richesses naturelles de notre territoire, le petit patrimoine tout en valorisant l’offre d’hébergement, d’activités et de restauration touristiques. Une stagiaire en master contribue au développement de ce projet. Une première rencontre a eu lieu en avril rassemblant une trentaine d’organismes du territoire, association de randonnée et pratiques sports natures, lieux culturels, naturalistes, syndicat de bassin versant, acteurs du tourisme, habitants et représentant.e.s des communes. Plusieurs groupes de travail sont constitués autour du projet : un groupe “recensement patrimoine naturel et petit patrimoine bâti » ; un groupe “tracés”, un groupe “animation et événement autour de la Grande Traversée” et un groupe “gouvernance, pilotage et financement”.

Événementiels :

  • Organisation du pique-nique citoyen en juillet 2021 avec les producteurs du marché ambulants
  • Salon des initiatives locales au 4ème trimestre 2021

Réseau d’échanges de savoirs, de compétences et de biens : Lancement d’une réflexion en septembre 2021 


Conception et développement d’un projet autour d’un lieu fédérateur que nous avons investi en tant que locataire avec Artoutaï début mai : les serres de Launay.





Top