Le Fournil du Loup : Babeth et Laurent, gardiens du bocage et du bon pain

Pour découvrir le Fournil du Loup et ses délices, c’est au cœur du bocage combourgeois qu’il faut pénétrer. Aux commandes, Babeth et Laurent, deux joyeux paysans-boulangers qui ont décidé il y a quinze ans de quitter leur vie citadine pour tenter le défi de l’agriculture.

Alors que Babeth occupe un poste administratif dans une compagnie théâtrale, Laurent exerce lui dans le domaine de la communication pour une banque. À l’étroit dans son travail, il démissionne avant de se tourner vers un Brevet Professionnel de Responsable d’Exploitation Agricole (BPREA) en maraîchage biologique. Finalement, la découverte de la fabrication du pain au cours d’un stage le convaincra de poursuivre dans cette voie. Dans le même temps, il récupère le bail d’un ancien maraîcher sur la commune de Combourg pour démarrer ses cultures céréalières. Un an plus tard, Babeth profite d’un congé professionnel de formation pour réaliser elle aussi un BPREA. Au départ attirée par les plantes aromatiques et médicinales ainsi que par les activités pédagogiques, elle finit par rejoindre Laurent pour se consacrer au métier complexe de paysanne-boulangère.

S’ils se réjouissent d’avoir pris leur indépendance et redonné du sens à leur travail, les premières années sont loin d’être de tout repos. Au départ, la farine était en effet moulue à Montreuil-le-Gast, à partir du blé cultivé à Combourg tandis que le couple vivait toujours à Rennes. Babeth et Laurent décident alors de déménager en Bretagne Romantique et de construire leur atelier au cœur de leur exploitation pour regrouper les étapes de fabrication et profiter pleinement de leur petit coin de nature.

A présent, leur blé est donc moulu sur place, les farines transformées au plus tard le lendemain et le pain au levain cuit au four à bois. L’activité de boulange est concentrée sur deux journées : le mardi et le vendredi, durant lesquelles la vente directe est assurée. Le reste du temps est consacré aux livraisons sur Rennes, Combourg et St Malo, aux tâches administratives mais aussi et surtout à la culture céréalière.

Les deux complices veillent sur leurs terres avec le souci permanent de préserver le patrimoine naturel qu’ils côtoient. Ils exploitent au minimum leurs espaces boisés, qu’ils préfèrent conserver comme réserves de biodiversité, tout comme les friches humides qu’ils possèdent. Au-delà de leurs rôles de cultivateurs et d’artisans boulangers, ils agissent donc en véritables gardiens de ce cadre de vie qu’ils n’échangeraient pour rien au monde !

Pour retrouver le savoureux pain bio au levain de Babeth et Laurent : rendez-vous à Couvelou à Combourg les mardi et vendredi de 13 à 19h ou sur le marché ambulant BVBR.

Top