Le marché ambulant BVBR: six mois déjà!

Après six mois de tournées hebdomadaires dans un contexte général quelque peu perturbé, le temps est venu pour BVBR de faire le point sur son marché ambulant. C’est pourquoi nous avons fait parvenir à nos adhérent.e.s un rapide questionnaire. Nous tenons tout d’abord à remercier celles et ceux qui ont pris le temps de répondre, et avons été touchés par vos nombreux encouragements !

  • Qui a répondu ?

Le questionnaire a été envoyé aux adhérent.e.s de l’association, c’est-à-dire aux personnes ayant déjà passé commande au marché ambulant, ce qui représente près de 230 foyers du territoire.  Nous avons obtenu 28% de réponses, merci !

Parmi les répondant.e.s, beaucoup ne commandent pas chaque semaine, voire plus du tout depuis un certain temps (27% des réponses). Si cela convient à beaucoup d’entre vous de ne pas commander chaque semaine, nous avons voulu en savoir plus et allons à présent revenir sur quelques points qui nous ont été évoqués.

  • Le samedi restera-t-il le jour de tournée du marché ambulant ?

Alors que le couvre-feu instauré en raison de la situation sanitaire en France a été décalé à 19h, nous réfléchissions à la possibilité de reprendre la tournée du marché ambulant le vendredi soir. Après consultation, vous êtes 52% à préférer cette option par rapport au samedi matin, et 23% à ne pas avoir de préférence. Pour les personnes restantes, non favorables à cette configuration, 69% changent d’avis si l’association met en place des points relais.

Le résultat est sans appel, le vendredi est plébiscité, et nous avons donc décidé d’organiser notre tournée hebdomadaire le vendredi soir, dès le vendredi 30 avril, avec les horaires suivants :

Tournée Sud-Nord

16h Longaulnay, 16h30 Québriac, 17h15 Lanrigan, 18h Combourg, 18h45 Meillac

Tournée Ouest-Est

16h Les Iffs, 16h30 Hédé-Bazouges, 17h15 Tinténiac, 18h St-Domineuc, 18h45 Mesnil Roc’h

Nous allons travailler à la mise en place de points de dépôt dans certaines communes, en particulier celles de début de tournée. Afin de mieux vous servir, nous comptons vraiment sur vous pour nous faire part des étapes où vous seriez intéressé.e.s d’avoir un point relais, si les nouveaux horaires ne vous conviennent pas… et ainsi rester encore un peu avec nous !

L’autre avantage non négligeable du vendredi, est de diminuer le temps de conservation de vos commandes entre la livraison par les producteurs et notre distribution et ainsi d’améliorer la conservation des produits et simplifier la logistique de la chaîne du froid, puisqu’il se passera désormais à peine quelques heures entre les livraisons et la distribution.

  • Comment sont fixés les prix des produits ?

Parmi les personnes ne commandant pas toutes les semaines, vous avez été plusieurs à justifier cela par des prix élevés. Nous entendons bien sûr que tous les produits proposés ne sont pas à la portée de toutes et tous. L’accessibilité alimentaire à des produits locaux et de qualité fait partie de nos priorités pour l’avenir et nous y travaillons déjà ! 

Pour autant, nous considérons la juste rémunération des acteurs de l’alimentation de notre bassin de vie comme un pilier de notre marché ambulant. Ce sont donc eux qui déterminent le prix de vente de leurs produits. Nous ne souhaitons pas les encourager à réduire leur marge par respect pour leur investissement et la qualité de leur production. En 2015, une étude révélait que sur 100€ de dépenses alimentaires, seuls 6€50 revenaient aux agriculteur.ice.s (voir figure 1). Devenir acteur et consommateur en circuit court, c’est contribuer à l’inversion de cette tendance dangereuse !

Figure 1 : répartition de la valeur ajoutée sur 100 euros d’achat alimentaire en France. Source : https://www.franceagrimer.fr

Nous n’avons pas fait d’études détaillées de chacune de nos propositions, mais un balayage rapide sur des produits de consommation courante présents sur le marché, montrent que ceux-ci sont à un prix équivalent voire légèrement inférieur (fromages, viande, œufs, galette, fruits de mer, pomme de terre, carotte, épicerie fine) à ce que l’on peut trouver ailleurs, et ce y compris en intégrant la part fixe de 6% que chaque adhérent règle au moment du paiement pour tenir compte des frais de livraison.

Il nous faudrait une étude plus poussée sur chaque produit, pour affiner l’analyse, mais il est certain que notre démarche est de développer un modèle durable, vertueux et accessible au plus grand nombre.

  • Vais-je avoir plus de choix en fruits et légumes locaux ?

Nous avons reçu plusieurs retours concernant l’offre en fruits et légumes. Les colis vous semblent parfois trop gros ou ne conviennent pas à votre consommation. Nous en avons discuté avec Clarisse, gardienne des jardins éponymes, qui a vite réagi pour vous permettre de profiter au maximum de ses savoureux légumes bio. Dès à présent, vous les retrouverez à l’unité ou au poids, tout en gardant le système de colis bien pratique pour certain.e.s.

Concernant le manque d’offre notamment en fruits, malheureusement la saison n’est pas la plus favorable, mais prenons notre mal en patience, c’est une nouvelle année culturale qui commence !

De plus, il est important de prendre en compte que nos fournisseurs n’avaient pas intégré le marché ambulant dans leur fonctionnement l’an dernier, puisqu’il n’existait pas. Dès cette année, cela ne sera plus le cas et gageons que les semis et plantations de ce début de printemps ont intégré l’appel de vos papilles qui frétillent d’impatience.

  • Allez-vous ajouter de nouveaux produits ?

Nous avons bien noté vos souhaits : pour les produits laitiers en agriculture biologique, la Chèvrerie de la Poterie à Dingé vient de nous rejoindre. Vos demandes portent également sur d’autres produits de crèmerie, des graines ainsi que de la confiture.

Nous continuons à enrichir notre offre, comme cette semaine avec la ferme des Rochelles et ses volailles élevées en plein air, et sommes toujours à la recherche de nouveaux fournisseurs locaux de produits sous signe de qualité !

  • Le système de commande va-t-il évoluer ?

Des suggestions et remarques nous sont parvenues concernant le système de commande par internet.

Une personne suggérait notamment la possibilité de garder en mémoire les commandes passées pour pouvoir gagner du temps sur les commandes suivantes. S’il ne nous est pas encore possible de vous proposer ce service, nous avons néanmoins pu ajouter une nouvelle fonctionnalité au site : la mise en favoris de vos produits préférés, pour les retrouver plus facilement. Ce qui n’empêche pas bien sûr de partir à la découverte des nouveautés hebdomadaires !

  • Est-on toujours obligé de commander par internet ?

Malheureusement, pour l’instant la logistique du marché ambulant ne nous permet pas de prendre de commandes manuscrites. Si vous éprouvez des difficultés à passer commande, n’hésitez pas à nous contacter, un bénévole pourra vous aider !

  • J’oublie souvent de commander avant mercredi soir…

De même que 20% des personnes qui ne commandent pas chaque semaine ! Nous sommes actuellement en train de réfléchir à une solution pour vous faire penser à commander, sans pour autant vous inonder de mails… Affaire à suivre !

  • Quid d’une nouvelle offre en plats préparés locaux complémentaire du marché ambulant ?

Afin de proposer des produits locaux au plus grand nombre de façon la plus pratique possible, nous envisageons de développer une offre de plats préparés à prix attractifs. Nous avons profité de ce petit questionnaire pour en savoir plus sur les attentes de nos adhérent.e.s, et 44% sont intéressé.e.s ! Parmi elles et eux, une grande majorité souhaiterait les récupérer dans un commerce d’une des principales communes du territoire. 

Nous proposerons probablement une enquête plus large concernant cette potentielle offre pour ensuite vous en parler plus précisément !

  • Le marché ambulant, une dynamique collective qui dépend de vous ?

Nous sommes vraiment heureux.ses de votre enthousiasme devant l’initiative du marché ambulant !

Autour de ce marché, beaucoup de belles énergies se sont réunies, vous, les bénévoles, les acteurs de l’alimentation de notre territoire, les élus de la Bretagne Romantique. L’ambition, vous l’avez compris, est de participer à initier un cercle vertueux qui permette à chacun, de manière pratique et accessible sur notre territoire rural, d’avoir accès à une alimentation locale de qualité. Nous n’hésitons pas d’ailleurs à soutenir et prolonger toutes les initiatives qui existent dans ce sens sur notre portail ou sur Facebook, car nous n’en avons pas le monopole.

En 6 mois, nous nous sommes organisé.e.s, avons acquis un véhicule, affiné la logistique, nous allons créer un poste salarié sur le marché, probablement investir un lieu emblématique pour accueillir nos activités prochainement. Pour autant, ces dynamiques restent fragiles. Leur capacité à se pérenniser, à se développer, à s’affiner dépend de vous, de votre volonté, de votre engagement et votre fidélité.

Certes, il faut une certaine exigence et une certaine discipline pour penser toutes les semaines ou toutes les deux semaines à passer sa commande, pour intégrer le marché ambulant dans sa logistique quotidienne déjà bien submergée. Mais une dizaine de paniers de plus ou de moins par semaine, fait la différence face à l’ampleur de la logistique que le marché déploie pour pouvoir chaque semaine se rendre de place en place au plus près de chez vous. Nous sommes toutes et tous individuellement, un peu responsables de la qualité de vie et du mode de vie que nous préparons et initions sur nos territoires. Le marché ambulant repose donc en grande partie sur les épaules de chacun d’entre nous.

Par ailleurs, si vous avez un peu de temps, envie de vous investir dans une dynamique locale exaltante contactez nous à : marche-ambulant@bvbr.org. Nous serions ravi.e.s de vous accueillir lors des préparations de paniers, des tournées, des distributions de flyers et d’écouter vos idées pour faire évoluer notre association. N’ayez pas peur de nous rejoindre, même si vous avez peu de temps !

A bientôt !

Top