Histoire de passion : Le moineau ou l’art d’allier les matériaux

Parlez-nous de vous

Infatigable touche-à-tout, dispersée chronique, j’adore apprendre, chaque porte ouvrant de nouvelles perspectives.

Quelle est votre rapport avec votre lieu de vie et ceux qui y vivent ? 

Originaire du Sud-Ouest, je suis une réfugiée climatique tout en rêvassant sur mes Pyrénées, là où le bleu du ciel est unique, si profond qu’on a l’impression qu’ils ont mis du noir pour l’obtenir, le rendre si intense. Ici, au fil des années, j’ai rencontré pour mon plus grand plaisir d’autres personnes qui prenaient le temps de regarder le bleu du ciel et de parler aux oiseaux.

Comment en êtes-vous arrivé à cette activité ? 

De fil en aiguille J’aime la matière, la fibre, et je voulais aller au bout d’un processus, en créant mon textile. D’abord feutrière, j’ai été obligée de renoncer car le côté très physique de cette activité devenait douloureux. J’ai aperçu tous ces petits outils de bois dans un salon d’arts textiles, j’en suis immédiatement tombée amoureuse, j’ai donc appris la dentelle aux fuseaux, d’abord à Rennes, puis à Bruges, au Kantcentrum. Puis j’ai aussi appris à confectionner mes fils, au rouet.

Parlez-nous de votre passion créatrice 

C’est difficile de répondre, elle est là, toujours tapie, elle se manifeste parfois devant un objet, parfois une émotion, un mouvement. Je ne m’interdis rien, ni, comme en ce moment, d’avoir la créativité en hibernation.

Des idées de cadeaux sur notre marché local et solidaire https://www.bvbr.org/marche-ambulant/noel/store/stephanie-salineres/

Top
X